Les start-up et les grands groupes sont-ils capables de travailler main dans la main ?

L’hybridation a le vent en poupe. Mais derrière les effets d’annonce, que se passe-t-il derrière le rideau ? Dans quelles conditions la compétition peut-elle laisser la place à l’hybridation ?

Fort de ses vingt ans d’expérience, Altima, filiale à 100% du groupe MAIF, est un acteur installé du marché de l’assurance. De l’autre côté du spectre, Lovys, jeune pousse de l’assurtech, propose une expérience client seamless et personnalisée, à l’opposé des formalités que connaissent trop bien les titulaires de contrats d’assurance. Altima place l’innovation au cœur de son processus assurantiel, et Lovys, de son côté, a besoin de s’appuyer sur une infrastructure robuste. Si l’idée d’un métissage tombe sous le sens, dans la pratique, les choses sont plus compliquées.

Comment ces deux entités peuvent-elles collaborer, chacune bénéficiant à l’autre ? Comment faire pour que le tout soit plus que la somme des parties ? Les différences de management en interne, de taille de structure ou de culture d’entreprise sont-elles toujours des freins ?

Speakers

  • Julie Robelin Boisson, Responsable de projet marketing et communication chez Altima
  • Élise Moutarlier, COO de Lovys

INSCRIVEZ-VOUS ICI !

Restez connecté avec l'actu du START UP CLUB