Chacun lance sa webcam et rejoint la réunion. Tout le monde a reçu le SMS de Laurence, la Directrice Générale, annonçant qu’elle serait en retard de quelques minutes. Sami, le directeur technique, en profite donc pour lancer la discussion :

“Vous avez lu le dossier préparatoire ? Je n’imaginais pas que 9% de nos collègues venaient maintenant au travail en vélo ! 

“Oui, c’est vrai qu’on voit de plus en plus de vélos garés dans le parking , mais je ne pensais pas que cela avait pris une telle ampleur, complète Béatrice, directrice de la communication. Ça ne doit pas te surprendre Max, toi qui es un fervent défenseur du vélo ?

“Et non ! On a même créé une communauté au sein de ma direction marketing pour ceux qui se rendent au boulot en vélo ou trottinette, et on convertit tous les jours des nouvelles personnes.”

“Oui, enfin, de là à passer notre flotte en mobilité douce comme le suggère Laurence, j’ai encore du mal à imaginer, réagit Sami. Je vois bien les bénéfices en termes de santé mais je trouve que c’est plus risqué et moins confortable pour nos collègues. 

“Je prêche pour ma paroisse, mais en termes d’image, je trouve ça super que nos collègues commerciaux se déplacent chez nos clients en vélo, souligne Béatrice. Et pour le côté risque, tu as lu dans la note préparatoire que notre assureur propose un dispositif d’accompagnement à la conduite responsable ? La formation en réalité virtuelle a l’air vraiment bien faite et ludique…

“Oui, poursuit Max, on l’a déjà testé avec quelques collègues vélo-taffeurs, et c’est vraiment sympa ! Pour le côté confortable, je pense que c’est un point important. Il faudrait que la flotte reste hybride mobilité douce/voitures électriques pour ne forcer personne et rester inclusif.

Ah, tiens, voilà Laurence !

“Bonjour à tous, désolée de mon retard ! J’étais en rendez-vous à l’extérieur, et j’ai crevé sur le chemin du retour. Ca me fait penser qu’il faudrait anticiper ce genre de cas pour notre flotte de vélos d’entreprise !” 



Restez connecté avec l'actu du START UP CLUB